Histoire > Les fusillés > Liste des fusillés

POURCHASSE Henri, 34 ans

<< Retour liste des fusillés
Portrait d'après sa stèle dans la Carrière des Fusillés
© Amicale CVRA – Création Hélène Charon architecture

NOM – Prénom : POURCHASSE Henri
DATE DE NAISSANCE : 7 octobre 1907
LIEU DE NAISSANCE : Paris 13e
PROFESSION : Métallurgiste
DATES D’ARRESTATIONS : 1ère arrestation : fin août 1939
3 mois de prison – Mobilisé jusqu’en Juillet 1940 – Nouvelle arrestation 20 janvier 1941
PRISONS & CAMPS : Paris (prison de La Santé)Châteaubriant
DATE DU DÉCÈS : Fusillé le 22 Octobre 1941 à la carrière de Châteaubriant.

RESPONSABILITÉS & BIOGRAPHIE :

Né le 7 octobre 1907 à Paris 13e, fils d’un menuisier et d’une couturière, Henri POURCHASSE vint s’installer en 1938 aux HBM rue Marat à Ivry-sur-Seine.
Métallurgiste, il cumulait les fonctions de secrétaire adjoint du syndicat de la section technique des machines à la Ville de Paris, de secrétaire de la cellule communiste de l’usine des Eaux où il travaillait et de membre du bureau de la section du Parti Communiste d’Ivry-sur-Seine.
Il fut arrêté à la fin août 1939, condamné à trois mois de prison puis mobilisé jusqu’en juillet 1940.
Le 20 janvier 1941, il fut à nouveau arrêté pour reconstitution illégale d’un syndicat CGT à son lieu de travail, la Compagnie des Eaux.
Incarcéré à la Santé puis interné au camp de Châteaubriant, il fut fusillé avec vingt-sept autres otages le 22 octobre 1941 dans la carrière de Châteaubriant.
Son épouse, Louise POURCHASSE née SOMMIER le 19 décembre 1908 à Ivry-sur-Seine, siégea au comité local de Libération mis en place le 19 août 1944, représentant l’Union des Femmes Françaises.
Le 27 juillet 1945, la municipalité d’Ivry-sur-Seine donna le nom d’Henri POURCHASSE au quai du Port-à-l’Anglais.

1er lieu d’inhumation : Villepot
2e lieu d’inhumation : Carré des fusillés cimetière d’Ivry-sur-Seine

DOCUMENTS :

Sa dernière lettre

© MRN 

Tapuscrit. Dernière lettre d'Henri Pourchasse.

Retranscription par l’Amicale.

RESSOURCES :

Liens

Bibliographie

  • XXXXXXX, La lettre, xxxxx,octobre 2021, 52 pages (en cours d’édition).
  • Alfred Gernoux, Châteaubriant et ses martyrs, Ouest Éditions, Nantes, octobre 1991, 312 pages, ISBN 2.908261.81.2
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1954, 80 pages.
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves-Rouillé, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1989, 124 pages.
  • Comité du souvenir, Immortels, Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant et Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure, Nantes, octobre 2019, 56 pages, ISBN 9782956979401 – Bande dessinée sur les 50 Otages. Nantes et Châteaubriant.
  • Fernand Grenier, Ceux de Châteaubriant, Éditions sociales, Paris, 1979, 240 pages, ISBN 2.209.05329.3.
  • La Mée Socialiste, 1939-1945 Telles furent nos jeunes années – Le pays castelbriantais sous l’Occupation, Les dossiers de La Mée (deuxième édition corrigée et enrichie), Châteaubriant, 2009, 302 pages, ISBN 978-2-9520381.1.9. (Téléchargement gratuit en Pdf)

Si vous avez d’autres éléments, n’hésitez pas à nous écrire Icône pour aller sur la page contact de l'Amicale