Histoire > Les fusillés > Liste des fusillés

GRANET Désiré, 37 ans

<< Retour liste des fusillés
Portrait d'après sa stèle dans la Carrière des Fusillés
© Amicale CVRA – Création Hélène Charon architecture

NOM – PRÉNOM : GRANET Désiré
DATE DE NAISSANCE : 10 Janvier 1904
LIEU DE NAISSANCE : Ivry-sur-Seine
PROFESSION : Secrétaire de la Fédération C.G.T. du Papier-Carton.
DATE D’ARRESTATION : 5 octobre 1940
PRISONS et CAMPS : AincourtFontevraultClairvauxChâteaubriant
DATE DU DÉCÈS : Fusillé le 22 octobre 1941 à la carrière de Châteaubriant.

RESPONSABILITÉS :

Militant des Jeunesses Communistes et de la C.G.T.
Secrétaire de la Fédération C.G.T. du papier carton.
En 1936, il entre au Conseil National Économique.
Mobilisé de septembre 1939 à août 1940 dans la D.C.A.
Participe aux premières actions de résistance des comités populaires et de reconstitution des syndicats.
Après son arrestation, il refuse l’intervention en sa faveur du chef de cabinet de PUCHEU, l’ex-syndicaliste CHASSAGNE.

1er lieu d’inhumation : Ruffigné
2e lieu d’inhumation : Ivry-sur-Seine (Carré des fusillés)

BIOGRAPHIES :

Fils d’une famille recomposée de huit enfants, Désiré GRANET doit travailler jeune. Mécanicien-chauffeur, il s’installe avec son épouse à Vitry-sur-Seine. Militant des Jeunesses communistes, il adhère au Parti en 1930. Syndicaliste actif, il mène plusieurs grèves en 1936 et devient le secrétaire de la fédération C.G.T. du Papier-Carton. En 1938, il est nommé au Conseil national économique.
Mobilisé en 1939, militant connu, il est rapidement arrêté une fois la défaite survenue, le 4 octobre 1940, après avoir créé des comités populaires et reconstitué des syndicats. Interné d’abord à Aincourt, il est transféré au camp de Choisel à Châteaubriant le 15 mai 1941.

DOCUMENTS :

Ses dernières lettres

Enveloppe dernière lettre de Raymond Granet à Yvonne, son épouse (© MRN /Fonds Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt)

.Enveloppe de la lettre de Raymond Granet à Yvonne, son épouse. Lettre de Raymond Granet à Yvonne, son épouse.

Enveloppe dernière lettre de Raymond Granet à Raymond, son fils (© MRN /Fonds Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt)

Enveloppe de la lettre de Raymond Granet à Raymond, son fils. Lettre de Raymond Granet à Raymond, son fils.

Retranscriptions par l’Amicale.

RESSOURCES :

Liens

Sur ce site :

Bibliographie

  • XXXXXXX, La lettre, xxxxx,octobre 2021, 52 pages (en cours d’édition).
  • Comité du souvenir, Immortels, Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant et Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure, Nantes, octobre 2019, 56 pages, ISBN 9782956979401 – Bande dessinée sur les 50 Otages. Nantes et Châteaubriant.
  • Guy Krivopissko, La vie à en mourir. Lettres de fusillés (1941-1944), Éditions du Seuil, Paris, 27 avril 2006, 336 pages, EAN 9782757800201 – Reprise en coédition d’un ouvrage publié par Tallandier en 2003.
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves-Rouillé, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1989, 124 pages.
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1954, 80 pages.

Si vous avez d’autres éléments, n’hésitez pas à nous écrire Icône pour aller sur la page contact de l'Amicale