Histoire > Les fusillés > Liste des fusillés

GARDETTE Maurice, 49 ans

<< Retour liste des fusillés
Portrait d'après sa stèle dans la Carrière des Fusillés
© Amicale CVRA – Création Hélène Charon architecture

NOM – PRÉNOM : GARDETTE Maurice
DATE DE NAISSANCE : 20 Juin 1895
LIEU DE NAISSANCE : Paris XX
PROFESSION : Artisan-Tourneur
DATE D’ARRESTATION : 5 Octobre 1940
PRISONS et CAMPS : Paris (prison de La Santé)Saint-Martin-de-RéFontevraultClairvauxChâteaubriant
DATE DU DÉCÈS : Fusillé le 22 Octobre 1941 dans la carrière de Châteaubriant.

RESPONSABILITÉS :
Syndiqué avant 1914.
En 1917, il dirige les grèves des métallos du 13e arrondissement de Paris.
En 1935, il est élu conseiller municipal du quartier Saint-Ambroise.
Il devient conseiller général de la Seine.
Arrêté une première fois en 1939, puis en 1940.
Sa santé s’est gravement altérée et les allemands vont le chercher à l’infirmerie pour le fusiller.

1er lieu d’inhumation : Sion-les-Mines
2e lieu d’inhumation : Paris (Cimetière du Père-Lachaise)

BIOGRAPHIE :

Apprenti métallurgiste dès l’âge de 12 ans, militant à la CGT à 16, Maurice GARDETTE adhère au Parti communiste au lendemain du congrès de Tours en 1920. Il s’installe en 1928 comme artisan tourneur-repousseur dans le XIe arrondissement de Paris, mairie dont il devient conseiller en 1936.
L’interdiction du Parti communiste en août 1939 entraîne son internement administratif le 10 décembre et la perte de son mandat municipal. Après avoir connu plusieurs centres de détention, il est interné au camp de Choisel à Châteaubriant le 15 mai 1941.

DOCUMENTS :

Le tapuscrit de sa dernière lettre

© MRN

Retranscription par l’Amicale.

RESSOURCES :

Liens

Bibliographie

  • XXXXXXX, La lettre, xxxxx,octobre 2021, 52 pages (en cours d’édition).
  • Alfred Gernoux, Châteaubriant et ses martyrs, Ouest Éditions, Nantes, octobre 1991, 312 pages, ISBN 2.908261.81.2
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1954, 80 pages.
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves-Rouillé, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1989, 124 pages.
  • Comité du souvenir, Immortels, Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant et Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure, Nantes, octobre 2019, 56 pages, ISBN 9782956979401 – Bande dessinée sur les 50 Otages. Nantes et Châteaubriant.
  • Fernand Grenier, Ceux de Châteaubriant, Éditions sociales, Paris, 1979, 240 pages, ISBN 2.209.05329.3.
  • La Mée Socialiste, 1939-1945 Telles furent nos jeunes années – Le pays castelbriantais sous l’Occupation, Les dossiers de La Mée (deuxième édition corrigée et enrichie), Châteaubriant, 2009, 302 pages, ISBN 978-2-9520381.1.9. (Téléchargement gratuit en Pdf)
  • Guy Krivopissko, La vie à en mourir. Lettres de fusillés (1941-1944), Éditions du Seuil, Paris, 27 avril 2006, 336 pages, EAN 9782757800201 – Reprise en coédition d’un ouvrage publié par Tallandier en 2003.

Si vous avez d’autres éléments, n’hésitez pas à nous écrire Icône pour aller sur la page contact de l'Amicale