Histoire > Les fusillés > Liste des fusillés

MICHELS Charles, 38 ans

<< Retour liste des fusillés
Portrait d'après sa stèle dans la Carrière des Fusillés
© Amicale CVRA – Création Hélène Charon architecture

NOM – PRÉNOM : MICHELS Charles
DATE DE NAISSANCE : 6 Mars 1903
LIEU DE NAISSANCE : Paris (XIII)
PROFESSION : Ouvrier de la chaussure
DATE D’ARRESTATION : 5 Octobre 1940
PRISONS et CAMPS : AincourtFontevraultClairvauxChâteaubriant
DATE DU DÉCÈS : Fusillé le 22 Octobre 1941 à la Carrière de Châteaubriant.

RESPONSABILITÉS :
Élu député du 15e arrondissement de Paris en 1936.
Secrétaire de la Fédération CGT des Cuirs et Peaux.
Charles MICHELS est orphelin de la guerre 1914-1918 ; il quitte l’école à 11 ans. Travaille en usine comme ouvrier de la chaussure. Il est devenu le défenseur de tous les ouvriers des cuirs et peaux, après un travail personnel acharné.
Après la défaite de 1940, il rejoint la Résistance.
Il est déchu de son mandat électif et arrêté.
Au camp de Choisel à Châteaubriant, il est désigné par ses camarades comme responsable de la direction illégale du camp, après les premières évasions de Juin 1941.

1er lieu d’inhumation : Sion-les-Mines (Loire-inférieure, Loire-Atlantique)
2e lieu d’inhumation : Paris (Seine) – Cimetière du Père-Lachaise

BIOGRAPHIE :
Fils ainé d’une famille très pauvre, Charles MICHELS perd son père à l’âge de onze ans et doit quitter l’école pour travailler en tant qu’apprenti cordonnier pour aider sa mère. Ses convictions politiques et syndicales sont déjà bien ancrées lorsque le Parti communiste est créé. Il adhère en 1926 et s’impose comme l’un des principaux responsables syndicaux de la Fédération CGTU des Cuirs et Peaux. Il est élu député du Front Populaire à Paris en 1936.
Lorsque le Parti communiste est interdit en 1939, il est déchu de son mandat. Arrêté au tout début de l’Occupation, il est interné au camp d’Aincourt le 5 octobre 1940 et arrive dans celui de Choisel à Châteaubriant en mal 1941.

DOCUMENTS :

Sa dernière lettre

© MRN /Fonds Jean Clavel

Dernère lettre de Charles MICHELS - Page 1 sur 3

Dernière lettre de Charles MICHELS - Page 2 sur 3

Dernière lettre de Charles MICHELS - Page 3 sur 3

Retranscription par l’Amicale.

RESSOURCES :

Liens

Bibliographie

  • XXXXXXX, La lettre, xxxxx,octobre 2021, 52 pages (en cours d’édition).
  • Guy Krivopissko, La vie à en mourir. Lettres de fusillés (1941-1944), Éditions du Seuil, Paris, 27 avril 2006, 336 pages, EAN 9782757800201 – Reprise en coédition d’un ouvrage publié par Tallandier en 2003.
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves-Rouillé, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1989, 124 pages.
  • Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves, Lettres des fusillés de Châteaubriant, Amicale, Saint-Ouen (93), octobre 1954, 80 pages.

Si vous avez d’autres éléments, n’hésitez pas à nous écrire