Histoire

par | Déc 20, 2017 |

La vie dans le camp

Les conditions de détention dans ces camps s’avèrent difficilement supportables : baraquements de bois mal isolés, faibles rations de nourriture, literies rudimentaires…

Les fusillés

Après l’attaque d’Hitler contre l’URSS en juin 1941, la Résistance prend une nouvelle dimension dans les pays occupés. Le parti communiste s’engage dans la lutte armée, sabotages et attentats se multiplient.

Les nazis ripostent par des fusillades massives (Châteaubriant, Nantes, Bordeaux) pour tenter de briser la résistance, de l’isoler.

Avec l’aide de Vichy, les nazis vont développer une répression féroce. Les otages sont prélevés dans les camps d’internement et les prisons.

Les allemands avaient fait connaître dès les premiers jours de l’occupation, par voie de presse, leur politique des otages.